Choisir son récupérateur d’eau de pluie

conseil Recuperateur d'eau

Les statistiques montrent qu’une personne gaspille plus de 300L d’eau en moyenne par année. Entre arroser, laver,… on peut comprendre pourquoi on est arrivé à ce chiffre. On peut dire que c’est un manque de respect envers les pays qui n’ont même pas d’eau potable à boire. Pour économiser l’eau, ou plutôt baisser la consommation, faire recours à un récupérateur d’eau de pluie est une merveilleuse idée. En plus, l’eau de pluie possède une douceur parfaite pour les plantations car il n’y a pas de calcaire ; l’écologie est donc préservée. Avant de dépenser notre argent en se procurant un récupérateur, il faut bien le choisir car son usage se projette sur le long terme. Quel type d’installation adopté pour un quelconque usage? Quel volume choisir ?

Bien choisir son emplacement

D’abord, il faut que vous sachiez qu’il y a deux modèles de récupérateur : celui qui s’installe en surface et celui qui est sous terrain.

Le récupérateur en surface est plutôt destiné à l’usage extérieur. Vous pouvez arroser votre pelouse, laver votre voiture… avec l’eau pluviale. Si vous voulez l’utiliser pour ce genre d’usage, optez pour ce type d’installation. Vous pouvez économiser les frais d’installation.

Le récupérateur d’eau de pluie qui se trouve en profondeur est plutôt destiné à un usage intensif à l’extérieur comme à l’intérieur.  Vous pouvez l’utiliser pour alimenter votre lave linge ou aussi laver votre voiture…  si vous voulez réduire votre consommation d’eau, optez pour le récupérateur enterré. Il est plus grand que le modèle extérieur, et cette différence ne se tournera qu’à votre avantage.

C’est selon votre besoin que vous allez choisir quelle installation vous convient le mieux. Pour plus d’informations, je vous invite à visiter notre page en cliquant sur ce lien : www.recuperateurdeau.org.

Quel volume de cuve choisir ?

Le volume dépend de votre besoin et de votre utilisation. Mais il dépend aussi du climat qui règne chez vous (pluvieux, sec,…)

Si chez vous, il pleut fréquemment : choisissez un récipient de taille moyen. Il sera toujours plein et vous allez économiser sur le prix. En plus, même s’il est presque à sec, la pluie va le remplir en un moins de temps. Ce cycle devra être observé.

S’il ne pleut pas souvent chez vous : optez pour un grand récipient (et un récupérateur d’eau en profondeur). Vous aurez en réserve beaucoup d’eau qui va vous empêcher de faire recours aux réseaux publics.

Pour vous donner un peu de repère sur le volume à choisir, vous pouvez prendre référence sur cette liste :

  • Arroser votre pelouse : environ 450L par année
  • Arroser votre jardin et laver votre voiture : environ 1750L par année
  • Et ajoutant l’utilisation d’eau à l’intérieure comme le chasse d’eau, 2500L par année ne vont pas suffire

Comment installer un récupérateur d’eau ?

Ce point peut aussi un critère pour choisir son récupérateur d’eau pluviale. En effet, installer un récupérateur peut encore augmenter son coût d’achat

Pour un récupérateur d’eau destiné à l’usage extérieur, l’installation est assez simple. Il faut d’abord l’installer sur une plateforme résistante car la machine devra rester là quelques années. Ensuite, il faut le relier aux gouttières et mettre le filtre sur le tuyau principal. Ce tuyau relie les gouttières et la barrique. Il doit être toujours en haut pour faciliter le circuit. Le coût d’installation d’un récupérateur aérien peut s’élever à 400 €.

Pour un récupérateur d’eau sous terrain, c’est plus complexe. Il faut d’abord creuser le trou pour l’enterrer. Le placement de ce trou ne devrait pas  être choisi à la légère au risque de causer beaucoup de dégâts. Il faut aussi relier le récupérateur aux réseaux de la ville pour qu’il ne soit jamais à sec. En plus, il y a quelques règlements à suivre qu’on installe ce genre de  récupérateur comme le fait de séparer les réseaux publics et les réseaux locaux, l’interdiction de détourner l’eau…  pour éviter de rencontrer des problèmes, on vous conseille de contacter un artisan professionnel. Il saura quoi faire pour l’emplacement, les VRD … en plus, vous pouvez bénéficier d’un soutien financier pour ce genre de projet. Noter que le coût d’installation d’un récupérateur sous terrain peut monter jusqu’à 3500€ mais qui permet d’économiser plus de 250€ par an.

Choisir un récupérateur d’eau de pluie n’est pas simple tant que vous n’avez pas les outils et les guides d’achat. J’espère que nos informations vous ont aidés, et je vous invite encore à visiter notre page : recuperateurdeau.org.